Chez Tony était le lieu de rencontre de SoA, ou meastro recoit les nouvelles de son organisation
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de JhonKeats

Aller en bas 
AuteurMessage
JhonKeats
Admin
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 14/06/2015

MessageSujet: L'histoire de JhonKeats   Ven 26 Juin - 16:14

      Jhon Keats  ce réveilla, il commença par se relever, émit un petit gémissement, chaque mouvement qu’il faisait lui procurais une infime douleur.  Il s’approcha de son Steinway, un  de ces bien les plus précieux, se piano était authentique il avait plus de 1000 ans mais son bois était toujours en bonne état. L’empereur commença à s’assoir sur le tabouret, c’est doigts frêle tremblé à l’approche des touches. La première touche fut un sol mineur, le son était limpide et  grave et  il se réverbérer majestueusement dans toute la pièce. Puis ces doigts rencontrèrent d’autres touches, il commença à jouer le prélude en sol mineur de Chopin. L’orage grondait au dehors se mêlant à la mélodie la rendant plus puissante et plus sombre. A la fin des morceaux, L’empereur ce releva difficilement une larme coulant sur sa joue, il alla devant le bar se servi un verre de scotch, pris un cigare et alla s’assoir devant son secrétaire. Il alluma son cigare, pris une plume et commença à écrire sur les feuillie blanche qui était devant lui.
Juin 3034 du calendrier universel, j’écris pour remémorer mon histoire et la transmettre à mes générations futures, pour expliquer qui j’étais et ce que je suis devenu. J’ai  commis des crimes et infliger des souffrances que peu d’hommes aurait eu les courages de vivre avec. Mais avant de me juger ou de condamner, je vous demande d’écouter mon récit, et de regarder par la fenêtre.
Taucitycentral étais avant que l’on me connaisse,  ce que l’on appelle un charnier. La guerre civil faisait rage depuis de nombreuses années, laissant derrière elle une planète dessoler et pauvre.  Plusieurs factions réunies sous de nombreuses bannières s’affronter pour obtenir le peu de ressource que la planète pouvait offrir. Les peuples mouraient de faim.

Je suis née dans ce chaos,  orphelins,  j’avais vu mes parents assassiner devant mes yeux, par ces chiens du clan des treize. Je  n’eus pendants quelque année la compagnie des rats, mandants dans les bas fond de la capital D’Ozan. Me battant pour ma survie j’appris le gout le gout du sang et de la violence. A l’Age de  12, je volai la montre d’un enfant des quartiers riches trois policier m’ayant vu faire, accourue vers moi est commencèrent à me battre, ces homme s’n’avait plus depuis bien longtemps le nom de gardiens de la paix, et le faite de battre un enfant n’avait pour effet que le même ressentit lorsque que l’on écrase une fourmi. Me laissant presque mort les policiers partir. Mon cerveau me faisait mal, je sentais mon cœur battre de moins en moins vite, je fermai les yeux> puis soudain je fus soulever au-dessus du sol, le sang dans mes oreilles m’empêche de d’entendre, mais j’avais l’impression que l’on criait. Puis ce fut à mon cerveau de lâchait prise. Je fus techniquement mort pendant près de 8 h. à mon réveille le monde me semblait diffèrent mes sens était largement plus développer comme si je venais de naitre. Le premier visage que je vis était celui d’un ange aux cheveux roux, elle s’appelait Fanny et avait le même âge que moi, mais son corps était déjà celui d’une femme, je sentais son parfum délicat, mélange de rose sauvage et d’octavia fleur qui ne pousse que sur les montagnes de JIdua. Elle me demanda, sa voix était douce et cristalline : «  est ce que ça fait mal ? »
- De quoi ? Elle m’apporta un miroir et me le mit devant le cotes droit de ma tête là ou devait ce trouver des cheveux et de la chair, faisait place à une plaque métallique enchevêtrai de câbles et autre circuit électroniques. J’eu presque un presque un refoulement.
Cerveau cyber-mécanique, me dit l’homme qui venait de rentrer. «  Tu t’y feras, ma filles ta retrouver inconscient, après que tu te sois fait battre par ces chiens de la police »
  Il s’appelait Édouard,  Edouard Keats, il était le descend d’un poètes connue du XVIII eme, JhonKeats.
Il me demanda comment je m’appelais. Je ne me souvenais pas de mon nom.  Apres quelque minute Fanny dis : « pourquoi ne pas l’appeler du nom de l’ancêtre ?
- Sa te plairait de t’appeler Jhon ?
Je lui répondis par un signe de tête, j’étais encore sous le choc. Ils m’invitèrent à manger, me demandèrent mon histoire et me proposèrent de vivre avec eux.
Je vécus ainsi chez eux pendant 7 ans, je découvris le travail d’Édouard, en tant que restaurateur, il avait ouvert son propre restaurant le Lingol et découvris qu’il cachait son appartenance a groupe de révolutionnaire  qui voulait renverser les factions et instaurer un ordre planétaire.
Chaque jours je me rapprochais de plus en plus de Fanny, est à l’âge de nos 16 ans nous nous avouions enfin notre amour.
A 18ans j’entrai dans l’hôtel du Lutecia en tant que barman, j’appris vite a respect mes aines, et découvris que mon métier me permettais d’obtenir de nombreuse information sur toute les factions. Je continuai à travailler et progressivement monta de rang. Je collectais rapidement et de manière efficace toute les informations sur les factions. Ce qui me permit rapidement d’accéder a la tête de l’organisation d’Édouard.

Le 22 aout 2898, j’avais mes propres réseaux d’informations. Je connaissais tous les mouvements de toutes les factions.   A l’âge de 19 ans j’étais le seul homme de toute l’histoire de TaucityCentral à avoir autant de pouvoir.
Le 10 novembre 2903. Je me mariai à Fanny. Et ce fut ce même jour qu’elle est moi priment le pouvoir de TaucityCentral. Ce fut en l’espace de 500 ans de guerre civil. Le seul combat qui ne dura que 4 h et qui se solda par une victoire total sans aucune victime de ma faction.  A 25 h 55, j’avais détruit toute les bases militaires et les QG de toutes les factions adverse, 20 missiles à l’hydrogène avaient décollé de ma base. En seulement 4 h j’avais mis fin à une guerre qui durait depuis un demi millénaire, grâce seulement à mon réseaux d’informations.
Fanny et moi commencèrent ainsi la création de notre empire, notre planète n’abritant que peu de ressource première. Fanny m’incitât à piller les ressources des planètes voisines. Ainsi je recherchai dans toute la galaxie les planètes minières susceptibles de convenir la recherche et créations de vaisseau et défense planétaire. Taucitycentral connu de la même manière que moi un nouveau essor technologique et militaire.
Ce fut le 05 juin 2915, que je reçus le premier message de Maestro, et que j’entrai dans La famille de SoA. J’avais étais tout d’abord perplexe un homme venant d’une autre dimension, était pour moi extrement dangereux car ne connaissant rien de celui-ci et ne pouvant obtenir d’informations sur la dimension où il vivait, mes informations sur lui ne pouvait être que limiter. Mais ce fut encore Fanny qui eut le dernier mot il faut dire que c’était elle qui dirige le pays et qui commandait notre factions lors de la guerre civil. Son esprit lui permettait de gérer et d’organiser tous les instituions de la planète. Je n’étais moi que le tacticien qui pouvait rendre ces ordres possible. Ainsi ce fut elle qui me conseilla vivement de rentrer dans l’alliance, elle voyait en Meastro un homme qui pouvait réaliser notre rêve. Ainsi je rentrai dans SoA et mes premières actions furent, mes premières erreurs. Ma première et plus important erreur fut  ma vanité, voyant mon pleine essor mon ego  ne faisait que croitre. Et le jour ou Maestro fut attaquer par un empereur dont les revendications n’étais pas connu, je fis l’erreur de l’affronter. Fort de ma puissance je croyais être invincible et ce fut ce jour que j’appris l’amer gout de la défaite. Mais ce fut l’un de mes plus beaux combats. Depuis ce jour je sais qu’il ne faut jamais partir en guerre contre une ennemie dont on ne connaît rien.

          Pour compenser l’erreur que j’avais commise, je décidai de faire évoluer SoA. Cette nouvelle famille à laquelle j’appartenais se devait de devenir plus forte pour pouvoir parvenir à mes objectifs.
Ainsi je proposai reconvertir le restaurant d’Édouard en lieu de réunion de SoA, je changeai aussi le nom en commémorations d’un restaurant italien ou j’avais travaillé il y a quelque année. Ainsi Chez Tony vu le jour. Notre famille s’agrandissait de jour en jour. Et les nouveaux membres viendraient permettant le développement de SoA.

         Jhon tira de nouveaux une bouché de son cigare, sa main lui faisait mal il n’avait plus l’habitude d’écrire a la plume. Il se leva pris un autre verre de scotch et partie en direction du jardin ou l’attendait Fanny et Maestro, l’orage grondait encore mes la bulle de confinement les protègeraient, ce tournant vers son secrétaire il se dit qu’il terminerait son Histoire un peu plus tard. Et quand il s’assit au cote de Fanny et de son vieil ami ils tournent leur regard vers les cieux ou se dérouler la plus grande bataille de l’histoire de l’univers.
Revenir en haut Aller en bas
http://msoa.1fr1.net
El_Maëstro
Le Parrain
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 28
Localisation : Foix une petite ville au nord de toulouse

MessageSujet: Re: L'histoire de JhonKeats   Sam 27 Juin - 0:35

Clap clap clap super histoire ! Ca pourrait faire un film de science-fiction vraiment génial^^
J'ai hâte de voir al suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Le Prince
Le tonton flingeur


Messages : 15
Date d'inscription : 21/06/2015

MessageSujet: Re: L'histoire de JhonKeats   Sam 27 Juin - 1:43

Hey Fanny c'est ma copine ahahah c'est son nom IRL
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de JhonKeats   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de JhonKeats
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SoA-Alliance.Ogame :: SoA new :: RP :: Histoire des Personnages-
Sauter vers: